• Accueil
  • > Recherche : course f1 annee 1971

Résultats de votre recherche

Grand prix d’Italie- Monza 5 septembre 1971

Posté par paddockf1 le 9 septembre 2009

 Grand prix d'Italie- Monza 5 septembre 1971 dans Retroviseur

 

 

Ce grand prix est un de ceux qui m’a le plus marqué, celui-ci par l’indécision concernant le vainqueur qui dura toute la course. Bien sur ce n’est pas un circuit de pilotage, le tracé n’est pas sélectif, il est dangereux  mais quelle indécision cette année là. A cette époque le circuit de Monza était le circuit le plus rapide pour la F1 et aucune chicane ne ralentissait le rythme. Les voitures courraient groupées, les ailerons étaient réduits voire enlevés comme sur la March 711 on recherchait par tous les moyens à favoriser les hautes vitesses et l’aspiration sur ce circuit constituait un phénomène important. Le grand prix précédent, à Zeltweg, en autriche, avait vu la victoire de siffert sur BRM P160 et l’arrivée de Peter Gethin dans cette écurie.

Quelles étaient les forces en présence :

Brabham: G. Hill (bt34) T.Schenken (bt33) pneu goodyear
BRM: P.Gethin, H.Ganley, J.Siffert (p160), H.Marko (p153) pneu firestone
Ferrari: J.Ickx (312b1), C.Regazzoni (312b2) pneu firestone
Lotus: E.Fittipaldi (56b) pneu firestone
March: R.Peterson, N.Galli (711 ford) A. de Adamich (711 alfa) pneu firestone
Matra: C.Amon (ms120b) pneu goodyear
Mac Laren: J.Oliver (m14a) pneu goodyear
Tyrrell: J.Stewart (003), F.Cevert (002) pneu goodyear
Surtees: J.Surtees, M.Hailwood, R.Stommelen (ts9) pneu firestone
Clarke-Mordaunt: M.Beuttler (march 711 ford)
Shell-Arnold: J.P.Jarier (march701 ford du Hubert Hahne racing) pneu goodyear
Williams: H.Pescarolo ( march 711 ford) pneu goodyear
Jolly Club: S.Moser (bellasi ford) pneu goodyear
Bonnier: J.Bonnier ( mc laren m7c)pneu goodyear

 

 

 Image de prévisualisation YouTube

 

 

Les essais / Matra forfait en autriche afin de travailler sur la voiture a bien redressé la barre la ms120b d’Amon est la plus rapide du lot, il devance Ickx qui réalise son tour en pneu goodyear!!!!! et les deux BRM de Siffert et Ganley. Gethin réalise le 11ème temps seulement. Pour cette course Lotus est forfait de peur que la justice italienne ne saisisse ses voitures suite à l’enquête sur l’accident de Rindt lors du grand prix 1970. La Lotus engagée  par la société worldwilde racing appartenant à peter Warr est la 56B à turbine. Elle était dans une livrée noir et or que le team Lotus devait utiliser en 1972 mais filet noir sur fond jaune. Stommelen ne prendra pas part à la course ayant endommagé sa voiture et Surtees refusant de la faire réparer faute de temps!!!

La course / Le départ est donné à  » l’italienne » c’est à dire que si les 2 premières lignes sont bien arrêtées, le départ est donné alors que les autres roulent encore. A ce petit jeu Regazzoni est le plus rapide, le public exulte bien sur, une Ferrari en tête. Les voitures sont groupées et il est évident que le vainqueur sera désigné à l’issue du dernier tour, mais avec l’aspiration le leader change constamment, enfin un groupe de 13 ( stewart, Rega, Peterson, Cevert, Siffert, Ickx, Ganley, Hailwood, Gethin, Amon, Oliver, Galli, Pescarolo) . Avec les abandons de Stewart, Ickx, Rega. le peloton se scinde en deux avec en tete Peterson, Cevert,Hailwood un peu plus loin Siffert, Ganley et Amon et à 10 secondes Gethin, Oliver. Siffert revient avec l’aide de Ganley qui l’aspire ainsi qu’Amon qui en profite. Au prise avec des problèmes de boite de vitesses Siffert rétrograde, Amon arrache sa visière en essayant d’en enlever une « pelable ». Un peu grace à eux qui vont faire office d’aspirateur et à sa ténacité, Gethin réintègre le groupe de tête. Comme prévu tout va se jouer au dernier tour, chaque pilote a imaginé un scénario qui lui permettra de gagner. Cevert, Peterson et Gethin arrive dans cet ordre à la parabolique, virage avant l’arrivée, mais Cevert freine tres tard obligeant Peterson à freiner encore plus tard et celui-ci bloque une roue part à l’extérieur, Cevert pense pouvoir se rabattre à l’intérieur mais Gethin a suivi Peterson et freine super tard, Cevert ne peut passer sans risquer la collision. Grâce à une 2 ème vitesse longue prévu à cet effet et en dépassant le régime Gethin passe en tête et conserve 1/100 d’avance sur Peterson et 9/100 sur Cevert. Nous n’oublirons  pas de saluer le record du tour réalisé par un pilote qui n’a pas eu la carrière en F1 qu’il méritait, Pescarolo MT en 1’23″8 au 9ème tour à 247,016 km/h. ( nouveau record). Enfin ce grand prix vit les débuts d’un pilote talentueux J.P.Jarier au volant d’une voiture dépassée (March 701)

 

 

_Monza-1971-09-05e dans Retroviseur_Monza-1971-09-05Peterson_71_italy_01_bc-rg1-+FRANCOIS+CEVERTGethin

1200076968

Publié dans Retroviseur | Pas de Commentaires »

 

Les gazelles Agathoises au ... |
Les 5 forces de shaolin |
tennisone |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saison 2009 2010
| A.L.MIONS Karaté
| Futsal Ufolep 41